© iStock

Pour la CNIL, la situation est donc très claire : les données des citoyens européens ne peuvent plus être confiées à une entreprise américaine, même si celle-ci dispose d’un siège et de serveurs dans l’Union européenne.

« Cette situation doit conduire à modifier les conditions d’hébergement de la PDS ainsi que celles des autres entrepôts de données de santé qui sont hébergés par des sociétés soumises au droit étatsunien ». Le gendarme soutient que ce changement d’hébergement « devrait intervenir dans un délai aussi bref que possible »

La Cnil demande l’arrêt du stockage des données de santé par Microsoft via @Mediapart

Source : https://bit.ly/37u50HF
Source : https://twitter.com/cnll_fr/status/1314466315319508992

Avec Medical Cloud, sauvegardez, synchronisez et partagez vos documents médicaux entre médecins et patients de façon simple et sécurisée (conforme HDS & RGPD)